Le radiateur à inertie

Avec le convecteur, le radiant, le soufflant, à accumulation, à infrarouge, ou encore à bain d’huile, le radiateur à inertie fait partie des différents types de chauffage électrique. Pourquoi donc choisir ce système plutôt qu’un autre ? Suivez le guide !

radiateur-a-inertie

Tout ce que vous voulez savoir sur le radiateur à inertie

Souvent comparé à la chaudière centrale électrique, le radiateur à inertie contrairement à celui-ci est à la fois disponible en modèle fixe et mobile. D’où son appellation de radiateur mixte. Et comme son nom l’indique, ce mode de chauffage exploite le principe d’inertie thermique qui consistera à diffuser de la chaleur constante dans un local ou une pièce déterminée, tout en préservant celle-ci le plus longtemps possible, même après extinction de l’appareil. C’est d’ailleurs la grande particularité des radiateurs à inertie. En effet, après leur débranchement, ces équipements continuent à emmagasiner de la chaleur, qui continue à se propager dans la pièce pour quelques heures. Plus précisément, ce type de radiateur diffuse très lentement et régulièrement la chaleur dans un lieu donné, réchauffant ainsi doucement, mais durablement la chambre ou la salle à manger. C’est pour cela que le rayonnement du radiateur à inertie est souvent comparé à celui du soleil.

Les différents types de radiateurs à inertie

Il existe trois grandes gammes de radiateurs à inertie. Il y a tout d’abord les modèles équipés d’un corps chauffe fabriqué à base d’aluminium. Avec sa façade thermo-conductrice, cet appareil de chauffage est préféré pour sa grande rapidité à chauffer une pièce, quelques minutes seulement après sa mise en marche. Le radiateur doté d’un corps de chauffe en fonte quant à lui sera surtout à privilégier pour sa performance. En effet, si vous cherchez surtout un terminal économique, ce radiateur à inertie a la grande capacité d’emmagasiner la chaleur, pour de nombreuses heures. Le troisième genre de radiateur à inertie que l’on rencontre régulièrement est celui doté de fluide caloporteur. Adoptant le même mode de fonctionnement que le chauffage central, celui-ci est fortement recommandé pour toutes les personnes qui ne supportent pas cette désagréable sensation de sécheresse découlant des autres types de radiateurs à inertie. Nul besoin d’investir sans un humidificateur d’air donc.

Les avantages d’un radiateur à inertie

Nombreux sont les atouts et les avantages d’un radiateur à inertie, mais le plus important est sans doute son caractère très économique. Pour chauffer effectivement la pièce, nul besoin donc de laisser brancher l’appareil vingt-quatre heures sur vingt-quatre, puisque même en mode « off », l’appareil continue dispenser de la chaleur. Même mieux, vous pourrez programmer la mise en marche du radiateur quelques heures, voire même quelques minutes pour les modèles secs, avant votre arrivée chez vous, pour que votre maison soit déjà dans une bonne température ambiante. De plus, comme ces appareils sont tous livrés avec un thermostat, vous pouvez facilement adapter la chaleur diffuse selon vos besoins et exigences. Sinon, comme la chaleur est également répartie dans la pièce, la température sera à la fois douce, ainsi qu’homogène. Ce n’est malheureusement le cas d’autres chauffages où seules les parties supérieures du corps sont chauffées.

Vous avez aimé cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Email
Print